Après mult péripéties, Muriel Ronez, François Marrot et moi, arrivons enfin à fournir quelques fruits et légumes de nos jardins sur les marchés de Fraïsse et La Salvetat…………..à peine plus.C’est un début quelque peu chamboulé et rocambolesque mais qui nous donne quand même envie de poursuivre l’aventure du maraîchage en traction animale. D’autant qu’aucun des  aléas n’ avaient pour origine la traction animale. Enfin bon, nos dos, reins, bras, épaules…………..rate au court-bouillon  se souviendront longtemps des erreurs à ne plus commettre. Vu qu’on est en pleine saison, pour ceux qui prennent le temps de lire nos articles, et bien retrouvez nous en septembre pour les photographies car en e moment je n’ai pas vraiment le temps de m’en occuper. Parce que quand même, malgré nos déboires, certains jardins sont beaux, très beaux même.

, , ,

Dès qu’il fait soleil on a la patate……pour travailler aux Jardins de l’Arn! Et puis voilà qu’il reneige…..et hop, il fait beau de nouveau……. . La valse des hésitations. Mais bon malgré tout,

François, Romane et Muriel

premier passage du canadien

on fait des trucs très sympa puisque l’autre jour on est allé ramasser du limon et le transporter à dos d’ânes. Quant à la plantation des premiers fraisiers, ça se fait à la chaine et dans la bonne humeur. « yaka » voir! Sans compter qu’on ne pourrait rien faire si Romane ne voulait pas travailler…..parce que ,bon, nous, nous marchons, et vite encore pendant le premier quart d’heure qu’il lui faut pour se calmer, mais après, alors que nous sommes en nage, Elle, Romane, commence seulement à se sentir bien!

pas qu'à l'usine

on en a mis 220, des fraisiers ce jour là

merci les nânes!cueillette de limon pour réaliser nos semis en pot

, , ,

Depuis quelques mois nous aidons à concevoir et réaliser un jardin en traction animale. D’un site vierge de toute culture à part des genêts, ronces et plantes diverses, nous avons enfin planté des arbres fruitiers, des cassissiers, groseillers, framboisiers, fraisiers. Il en est ainsi des plantes pérennes. Le sol est presque prêt à recevoir les semences pour fournir restaurateurs locaux qui veulent bien nous faire confiance,  et notre  stand sur les  marchés de Fraïsse/Agout  et de la Salvetat dès le mois de juin.Pour l’instant c’est Romane qui se colle au travail préparatoire de la terre. En suite ce sera José, l’âne portugais qui entretiendra les cultures, et Filao la chèvre poitevine et José qui transporteront les récoltes. Voilà un beau programme en perspective. Mais à l’heure où je rédige ces mots, il neige!

Nous devrons donc patienter encore quelques jours avant de retourner au jardin qui se nome: Les Jardins De l’Arn.

, ,